18/08/2013

Ni Madelon ni Gilberte de Courgenay

images.jpgL’uniforme militaire n’a jamais déclenché d’euphorie particulière chez moi. Je ne suis pas non plus spécialement convaincue que le service militaire obligatoire est l’alpha et l’oméga de la cohésion nationale ou la panacée pour former les cadres de l’économie. Ce serait au demeurant dénier aux femmes de Suisse la capacité de se sentir patriotes et la compétence d’être d’excellentes cadres dans les entreprises. Ce ne sont par conséquent pas ces motifs - mais d'autres - qui me feront refuser l’initiative demandant l’abrogation du service militaire obligatoire le 22 septembre prochain.

Comme son nom l’indique, le Groupe pour une Suisse sans armée, auteur de l’initiative, a pour but la suppression de l’armée. Son initiative est une étape vers cet objectif ultime. Le procédé est « cousu de fil blanc ». Imaginer une armée de milice basée uniquement sur le volontariat est une vue de l’esprit. En cas de suppression du service obligatoire, la sécurité de la population dépendrait du nombre de volontaires qui se seraient annoncés. C’est une illusion de croire que l’on en trouverait suffisamment en cas de crise ou de conflit armé.

Depuis la fin de la guerre froide, 23 Etats européens ont suspendu l’obligation de servir et ont remplacé leur armée de conscription par une armée professionnelle, avec souvent des difficultés de recrutement … d’où des spots publicitaires rappelant parfois le jeu vidéo « Call of duty » ( Grande-Bretagne,  Espagne ou France). Aucun pays n’a organisé ses forces armées exclusivement sur une base volontaire, pas même la Suède, pays pourtant neutre.

On peut vouloir s’interroger sur la mission de l’armée, voire sur l’instauration pour tous d’une obligation de servir la communauté. Mais l’initiative met la charrue avant les bœufs : en demandant la suppression du service militaire obligatoire, elle ne ferait qu’affaiblir la sécurité de la Suisse alors qu’elle élude les questions de fond liées à la mission de l’armée.

17:48 Publié dans Politique suisse | Tags : votation fédérale, défense, gssa | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |