10/07/2013

Gare de Cornavin : pas encore sur les rails !

Si l’extension de la gare de Genève se réalise, ce sera donc en souterrain. Tout se passant bien, à l’horizon 2025-2030, la gare sera en mesure d’accueillir 100'000 voyageurs quotidiens. C’est une nécessité.

Reste encore à financer l’opération, ce qui n’est pas gagné d’avance. Tous ceux qui ont salué le choix validé la semaine dernière par le Canton, la Ville de Genève, les CFF et l’Office fédéral des transports devront s’impliquer avec force.

Grosso modo, la réalisation de la gare souterraine coûtera 1,2 milliard de francs. Les autorités locales devront trouver 400 millions d’une manière ou d’une autre. Quant aux 800 millions qui avaient été réservés pour l’option en surface, leur sort dépend du vote par le peuple suisse, en 2014, du projet de financement et d’aménagement de l’infrastructure ferroviaire (coût : 6,5 milliards de francs). Les Chambres fédérales ont largement accepté ce projet le 21 juin dernier, en dépit d’une relative division de l’Union démocratique du centre. Nombreux sont ceux qui devront en effet « passer à la caisse » pour garantir le financement des investissements dans le réseau ferroviaire.

La partie n’est donc pas encore gagnée et il ne faudrait pas qu’au moment du vote l’an prochain, ceux qui ont chanté victoire le 5 juillet dernier  soient  brusquement atteints d’une extinction de voix !

09:49 Publié dans Circulation, Politique genevoise, Politique suisse | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

27/06/2013

Stationnement : satisfaction relative

Enfin, le règlement stipulant les mécanismes de compensation des places de parking vient d’être validé par le Conseil d’Etat. Il aura fallu plus de six mois de négociations, serrées mais constructives, pour parvenir à un texte, dont il est trop tôt pour savoir s’il signera la paix du stationnement à Genève, mais qui clarifie désormais la mise en œuvre de la loi votée il y a plus d’une année par le Grand Conseil.

Une bonne partie des propositions émanant des milieux professionnels a été reprise dans la version finale du règlement. Pour que leur satisfaction soit totale, il aurait naturellement fallu que leurs propositions figurent intégralement  dans les articles du règlement. La satisfaction en restera donc au stade du « relatif » car, sur certains points, il a fallu se contenter de simples mentions dans l’exposé des motifs.

La mise en œuvre du principe de compensation sera examinée régulièrement par un comité de suivi dans lequel l’économie sera représentée et aura son mot à dire, ce qu'elle ne manquera pas de faire. Gageons aussi que les représentants des usagers des transports individuels motorisés seront attentifs à une application rigoureuse de la compensation et qu’ils n’hésiteront pas à se manifester si, d’aventure, le mécanisme venait à se gripper.

18:32 Publié dans Circulation, Genève, Politique genevoise, Stationnement | Tags : stationnement, parkings | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |